Villa Way Side - 1925 - Musée

Architecte : Henry-Léon Bloch

La villa Way Side devenue musée d'arts, sur le circuit pédestre forestier de la "feuille de chêne", au coeur de la forêt résidentielle du Touquet-Paris-Plage
La villa Way Side devenue musée d'arts, sur le circuit pédestre forestier de la "feuille de chêne", au coeur de la forêt résidentielle du Touquet-paris-Plage
La villa Way Side en 1926, reflet de l'élégance de l'architecture balnéaire touquettoise
La villa Way Side en 1926, reflet de l'élégance de l'architecture balnéaire touquettoise

Une villa dans l'air de Paris-Plage

La villa Way Side est à ses débuts une superbe villa située au coeur de la forêt du Touquet. Construite en 1926, par l'architecte Henri-Léon Bloch, elle est un exemple de l'élégante architecture balnéaire qui a donné l'identité du Touquet-Paris-Plage. La demeure connaîtra une première transfor- mation pour devenir une maison de retraite pour médecins, avant d'être rachetée par la ville du Touquet, en 1989, pour devenir le nouveau musée. Ce sont d'abord les garages de la villa qui sont transformés, pour permettre l'ouverture des deux premières salles destinées à présenter les oeuvres de l'Ecole d'Etaples transférées de l'hôtel de ville où avait été installé le premier musée. La réhabilitation de la villa Way Side se poursuit en 1990, pour permettre l'installation complète des collections permanentes du musée dans ses nouveaux locaux. L'année 1991 voit l'achèvement du programme, avec l'inauguration de sa première exposition temporaire consacrée aux artistes contemporains du Nord de la France, sous l'impulsion du conservateur Jean Couppé.

Ecole d'Etaples - CHIGOT- La pêcheuse de crevettes
Ecole d'Etaples - CHIGOT- La pêcheuse de crevettes

Le musée Edouard Champion

Edouard Champion, éditeur d'art parisien, membre de la Société Académique du Touquet, devenu premier adjoint au maire, sous les mandatures de Léon Soucaret et de Jules Pouget, fonde en 1932 le musée des Beaux-Arts du Touquet, à l'occasion du cinquantième anniversaire de la station. Il commence en effet par faire don de sa collection personnelle de tableaux de l'Ecole d'Etaples, à laquelle il ajoute quelques objets, chartes et souvenirs qu'il installe au 3ème étage de l'hôtel de ville. Nommé conservateur, il encourage ses nombreux amis à faire également don de leurs oeuvres personnelles, afin de créer une dynamique d'enrichissement des collections de ce musée embryonnaire. 

Ecole d'Etaples - THAULOW - Camiers 1892
Ecole d'Etaples - THAULOW - Camiers 1892

Une pause forcée pour le musée

Edouard Champion se verra félicité par le maire Léon Soucaret pour la réussite de ce musée dont l'ascension sera toutefois stoppée par la disparition de son fondateur, en 1938, puis, par une fermeture forcée, en 1939, à l'arri- vée de la guerre.

Ecole d'Etaples - LE SIDANER - La tasse de thé
Ecole d'Etaples - LE SIDANER - La tasse de thé

Le grand retour du musée

Ce n'est qu'en 1963 que le musée du 3ème étage de la mairie fait son retour, sous la persévérence et la responsabilité de Fernand Holuigue, Secrétaire Perpétuel de la Société Académique du Touquet. En tant que nouveau conservateur, il va s'attacher à faire progresser la notoriété du musée, en obtenant, notamment, le très convoité label de l'Etat : Musée Classé et Contrôlé. A sa mort, en 1987, le musée s'immobilise jusqu'à ce que son transfert dans la villa Way Side lui offre un souffle nouveau.

L'art au coeur de la forêt touquettoise, le rond point du musée
L'art au coeur de la forêt touquettoise

L'ouverture du musée sur le monde extérieur se poursuit avec Patrice Deparpe, son successeur à partir de 1995. La pédagogie y fait son entrée, au service des écoles comme du grand public. Les premiers artistes en résidence, surtout des photographes, s'y installent temporairement, le musée s'ouvre aux diverses formes de l'art et les premières grandes expositions font leur apparition , avec notamment Moore, Dubuffet, les impres- sionnistes allemands et Chigot.  L'objectif est alors de mettre en valeur les artistes régionaux et d'ouvrir le monde de l'art à tous, y compris aux publics défavorisés. 

L'entrée du musée du Touquet-Paris-Plage, musée national d'arts
L'entrée du musée du Touquet-Paris-Plage, musée national d'arts

Le label "Musée de France" en 2003 signe la récompense des efforts entrepris. Cette reconnaissance nationale offre au musée du Touquet la marque de qualité de ses expositions et atteste de la valeur de ses collections. Elle traduit la volonté historique de Paris-Plage de rendre compatible le monde des sports avec celui de la culture, dans une station à vocation balnéaire.  

L'exposition de l'Ecole de Paris au musée du Touquet - été 2011
L'exposition de l'Ecole de Paris au musée du Touquet - été 2011

L'entrée du musée dans la modernité

En 2010, les efforts d'amélioration de la qualité des expositions se poursuivent par l'usage de nouveaux concepts de présentation des oeuvres et une recherche méticuleuse de mise en valeur des collections. On travaille sur les volumes et la structuration des espaces d'exposition, ainsi que sur le contraste du noir et du blanc. Depuis ce relookage, le musée continue aujourd'hui à refléter le charme de la villa Way Side, tout en offrant  aux visiteurs un visage résolument contemporain. Favorisé par ce nouveau cadre, le rythme des grandes expositions s'est accéléré.

Les anciens garages de la villa Way Side devenus galerie d'art
Les anciens garages de la villa Way Side devenus galerie d'art

Un musée qui grandit et s'enhardit

L'Ecole d'Etaples, fondement historique du musée Edouard Champion, cède régulièrement la place à des expositions temporaires qui ouvrent au public l'univers symbolique, haut en couleur, de l'Art Contemporain :  l'Ecole de Paris, la grande exposition "Un musée à la plage", accueillant, le temps d'un été, des grands noms comme Dasilva, Poliakov, Singier, Vasareli, Pignon , Kino, Claisse et bien d'autres, le très populaire Alain Godon, trait d'union entre Le Touquet et les Etats Unis, l'art marginal et insolite de Claude Viala, Jenkins, Magneli, Klasen ... Désormais le musée du Touquet-Paris-Plage surfe sur les vagues d'un art qui se veut universel et porteur de messages. Il innove et n'hésite pas aujourd'hui à croiser audacieusement les courants artistiques d'hier et d'aujourd'hui, comme dans l' exposition "Regards croisés" de 2013. Chaque année le musée s'ouvre un peu plus à l'art contemporain, épousant toujours mieux le monde et son évolution, sans oublier le patrimoine local www.letouquet-musee.com