Tribunes de l'Hippodrome - 1925

Les tribunes du champ de course, symbole de l'âge d'or de l'équitation paris-plageoise

La grande tribune de l'hippodrome dans les années 1930
La grande tribune de l'hippodrome dans les années 1930

En 1925 est inauguré le champ de course créé pour répondre à l'engouement illimité pour les sports équestres et à une demande de manifestations hippiques en constante augmentation. Le nouvel hippo- drome fournit dès lors un équipement complet à la hauteur des plus grandes manifestations, comprenant des tribunes, une salle de pesage, des vestiaires, des sanitaires, une buvette, des guichets ouverts aux parieurs et de très nombreuses stalles, destinées à l'hébergement et au repos des chevaux.  

La présentation des chevaux devant les tribunes de l'hippodrome du Touquet lors des courses dans les années 1930
Présentation des chevaux devant les tribunes de l'hippodrome du Touquet - années 1930
Hippodrome du Touquet : la vue depuis la grande tribune
Hippodrome du Touquet : la vue depuis la grande tribune

Les tribunes de l'hippodrome du Touquet ont été réalisées par les architectes Georges-Henry Pingusson et Paul Furiet.  Construits en béton armé, les auvents chapotent  les gradins d'un seul tenant, ce qui représente une prouesse technique pour l'époque. Outre la vision sur le champ de course, les tribunes offrent un panorama exceptionnel sur le val et la baie de Canche.

Les deux tribunes de l'hippodrome du Touquet vues côté jardins, de style anglo-normand, classées monument historique
Les deux tribunes de l'hippodrome du Touquet vues côté jardins, classées monument historique
Photos des Echos mondains de 1929 : la Gentry Britannique et l'Armorial Français rassemblés pour le grand prix à l'hippodrome du Touquet, décrit comme un "jardin d'excellence"
Mondanités franco-britanniques à l'hippodrome du Touquet-Paris-Plage

Le style anglo-normand touquettois, associé à la finesse des jardins qui entourent les tribunes, apporte au champ de course l'élégance paris-plageoise attendue par une clientèle mondaine habituée au beau et au luxe. Les tribunes classées Monuments Historiques font partie des lieux remarquables de la station.

Course disputée sur le champ de course de l'hippodrome du Touquet-Paris-Plage
Course disputée sur le champ de course de l'hippodrome du Touquet-Paris-Plage

L'hippodrome s'étend sur 109 hectares sur des terrains cédés à l'époque par l'Etat sur la baie de Canche. Sa construction a nécessité la création d'une digue de 3 km de longueur en bordure du fleuve et l'arasement de la dune de Quentovic dont les 150 000 m3 de sable servirent à combler les parties conquises sur l'estuaire. 

Le Touquet-Paris-Plage, paradis de l'équitation

Randonnée à cheval dans les dunes et sur la plage du Touquet
Randonnée à cheval dans les dunes actuelles
Randonnée à poney le long de la baie de Canche au Touquet
Randonnée à poney en baie de Canche

Depuis un siècle, Le Touquet s'affiche comme l'un des plus beaux paradis européens de l'équitation, grâce à un patrimoine de grands espaces préservés d'une exceptionnelle diversité et d'une rare beauté. Beaucoup éliront Le Touquet comme la terre du cheval idéale. L'engouement des concours et des randonnées équestres ne fléchira jamais des débuts de Paris-Plage à nos jours.

Chevauchée à travers les dunes en 1930
Chevauchée à travers les dunes en 1930
Randonnée équestre dans les dunes du Touquet-Paris-Plage
Randonnée équestre dans les dunes aujourd'hui

Un site prédestiné aux sports équestres

Les vastes espaces sauvages offerts par les étendues de dunes et de forêts, ainsi que la démesure  de la plage découverte à marée basse, prédisposaient la station mondaine de Paris-Plage à devenir un paradis de l'équitation. Dès la construction des premières villas, la plupart des propriétaires prévoient des dépendances pour abriter leurs chevaux.

1904 : les premières courses avant la construction de l'hippodrome actuel
1904 : les premières courses avant la construction de l'hippodrome actuel

Les sports hippiques sont lancés en 1904, avec le premier concours de sauts d'obstacles organisé par Monsieur Le Camus de Wailly, fraichement sorti de l'école de cavalerie de Saumur. Durant longtemps ces concours sont disputés sur un terrain voisin des tennis équipé de tribunes et de vestiaires.

La plaine du Noeud Vincent : 1er hippodrome et terrain de polo du Touquet entre 1904 et 1925
La plaine du Noeud Vincent : 1er hippodrome et terrain de polo du Touquet entre 1904 et 1925
Ancienne affiche des matchs de polo
Annonce des matchs de polo

La Société des Courses du Touquet-Paris-Plage, créée en 1904, organise jusqu'en 1925 des matchs de polo et des courses hippiques sur un hippodrome improvisé dans la pâture communale de la commune de Cucq. Le site est alors très prisé de la gentry britannique et de la société mondaine de Paris-Plage qui aiment organiser d'intimes déjeuners sur l'herbe, rassemblant gentlemen et sportifs avant le début des courses ou des matchs de polo.

Les matchs de polo disputés sur le terrain de la plaine du Noeud Vincent entre 1904 et 1925
Les matchs de polo disputés sur le terrain de la plaine du Noeud Vincent entre 1904 et 1925
La tradition du polo perpétuée au Touquet, avec les matchs de beach polo
La tradition du polo perpétuée au Touquet avec les matchs de beach polo

Le "Cercle International du Touquet", créé au même moment que la Société des Courses du Touquet-Paris-Plage, se donne pour but la valorisation de tous les sports, sous l'impulsion du baron de Coubertin. En août 1904,  les courses de chevaux profitent de cette initiative à travers les trois premières journées de concours de sauts d'obstacles, présidées par le baron de Coubertin. Les sports équestres s'enrichissent encore en 1905, lorsque les dames sont autorisées pour la première fois à concourir.  

Randonnée équestre sur la plaine du Noeud Vincent, autrefois hippodrome et terrain de polo
Randonnée équestre sur la plaine du Noeud Vincent, autrefois hippodrome et terrain de polo

Le site de l"hippodrome du Noeud Vincent", 1er hippodrome du Touquet subsite toujours au coeur de la forêt touquettoise, connu sous le nom d' "ancien polo" et de "plaine du Noeud Vincent". Zone protégée au coeur du massif forestier du Touquet, à la croisée des chemins balisés de randonnée et des pistes équestres, cet espace de nature offre aujourd'hui encore de belles étendues sauvages pour les marcheurs et les cavaliers. La plaine du Noeud Vincent est une cuvette dessinée par une dépression dunaire formée naturellement à un niveau inférieur à celui de la mer et constituée d'une pelouse humide, encerclée par une forêt majoritairement composée de pins maritimes. C'est le versant Nord constitué de dunes abruptes et boisées qui constituait les gradins naturels de l'ancien terrain de polo et du premier champ de course.

Rendez-vous de chasse devant l'hôtel Westminster
Rendez-vous de chasse devant le Westminster

Les Drags : la chasse à courre de Paris-Plage

Les activités hippiques organisées au Touquet font, dans les années vingt et trente, le régal de la haute société britannique qui avait fait de la nouvelle station "branchée" de la Manche son lieu de villégiature et de détente. Friands des sports équestres, les britanniques importent alors un nouveau sport adopté par l'élite franco-anglaise, inspiré de la chasse à courre.

Le départ traditionnel des drags : cavaliers et chiens devant l'hôtel Westminster
Départ traditionnel des drags devant l'hôtel Westminster

La tradition des drags consistait à organiser un rassemblement de cavaliers et de cavalières devant l'un des grands hôtels de la station ou dans une villa jouxtant le golf, avec une meute de chiens et de se lancer dans une course à cheval simulant une chasse à courre. L'aristocratie britannique aimait s'adonner à ce sport typiquement anglais au Touquet. Elle y trouvait les scènes naturelles idéales, des forêts de pins maritimes, en passant par les landes dunaires, jusqu'aux horizons marins immenses de la baie de Canche et des plages infinies et disposait des hôtels de luxe pour s'adonner aux fêtes et aux cérémonials mondains qui accompagnaient cette activité sportive élitiste.

La pratique sportive des drags, simulation de chasse à courre dans la forêt du Touquet
La pratique sportive des drags, simulation de chasse à courre dans la forêt du Touquet

Les Drags avaient lieu dans la forêt du Touquet ou dans la campagne environnante avec parfois un lâcher de gibier. Monsieur Camus de Wailly en est le maître organisateur jusqu'à la seconde guerre mondiale et le Prince de Galles, futur et éphémère Edouard VII, le maître d'honneur d'équipage,lors de ses visites fréquentes au Touquet.

La démocratisaion des sports équestres

Course de trop sur le champ de course du Touquet
Course de trop au Touquet

Le complexe sportif équestre du Touquet offre aujourd'hui des équipements complets. Si les heures de gloire des grandes manifestations hippiques de l'époque mondaine d'avant guerre sont révolues, l'équitation s'est depuis démocratisée. Aujourd'hui, la station du Touquet-Paris-Plage reste une référence en matière de concours hippiques et un paradis pour la randonnée à cheval.

Entrainement dans le manège du centre équestre du Touquet-Paris-Plage
Le manège du centre équestre du Touquet

Le parc équestre du Touquet comprend : le terrain de concours avec sa tribune et ses vestiaires, le champ de course avec ses tribunes inscrites à l'inventaire des monuments historiques, le centre équestre avec son club house, ses manèges, ses carrières, ses 230 stalles pour l'hébergement des chevaux et ses 45 km de pistes cavalières garantissant une activité intense tout au long de l'année.

Carrière et club house du centre équestre du Touque
Carrière et club house du centre équestre du Touquet

L'offre répond à toutes les demandes, depuis les leçons d'initiation et de perfectionnement à la pratique du cheval , en passant par toutes les formes de compétition offertes par les nombreuses épreuves de concours hippiques pour chevaux et poneys, jusqu'à l'activité et l'animation de l'école d'équitation. Sport d'élite hier, l'équitation est aujourd'hui devenue un sport pour tous.