Centre Tennistique Pierre de Coubertin - 1923

Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin, fleuron des équipements sportifs du Touquet-Paris-Plage, situé entre mer et forêt
Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin, fleuron des équipements sportifs du Touquet-Paris-Plage, situé entre mer et forêt

Paris-plage, pépinière des grands champions de tennis

Anthony Wilding, champion de tennis australien très présent dans les années 1910 sur les courts du tennis paris-plageois
Anthony Wilding

Anthony Wilding honore le 1er championnat  mondial de Paris-Plage

Lorsque Paris-Plage accède au statut de commune en 1912, la station possède déjà 11 courts dont la fréquentation approche les 170 joueurs par jour et accueille des championnats de niveaux internationaux dès 1905. Le premier est remporté par le célèbre champion australien, Anthony Wilding, considéré en 1911 et 1912 par certains comme le meilleur joueur de tennis au monde, alors qu'il accède au premier rang mondial en 1913, suite à sa triple victoire aux championnats mondiaux de Wimbledon (sur herbe), du stade de Saint-Cloud (sur terre battue) et du Queen's club de Londres (sur bois).

Suzanne Lenglen, championne de tennis française remarquée pour la première fois à Paris-Plage par le célèbre champion austramien Anthony Wilding
Suzanne Lenglen

Suzanne Lenglen

En 1913, on voit apparaître sur les courts une jeune française prometteuse de 13 ans, encore inconnue, Suzanne Lenglen. L’australien, Anthony Wilding, la remarque immédiatement et l’engage en mixte avec lui. Ils remporteront tous les deux le tournoi. La jeune fille qui deviendra par la suite meilleure joueuse du tennis français a donc connu ses premiers succès au Touquet. Elle  restera d'ailleurs fidèle à la station, malgré une notoriété internationale, établie sur 31 victoires de championnat entre 1914 et 1926. Considérée par la presse anglaise comme une athlète flamboyante et avant-gardiste, elle fut la première star féminine du tennis et même l'une des premières stars féminines du monde des sports. La presse française la surnommera "la divine" et en Angleterre, suite au titre de championne du monde sur herbe, remporté à Wimbledon en 1919 contre la célèbre et expérimentée Mrs Lambert-Chambert, la reine Mary en fera son idole et adaptera son emploi du temps aux horaires des matchs de la petite française.

Les champions des années 1920-1930

Le champion Jean Borotra
Le champion Jean Borotra

Les "quatre Mousquetaires"

Dans les années 1920-1930, les Touquettois ont pu admirer le champion Jean Borotra, deux fois victorieux au tournoi de Roland Garros en 1924 et 1931. La station du Touquet lui rend hommage à travers le court central du centre tennistique Pierre de Coubertin qui porte aujourd'hui son nom. Mais c'est surtout le quarto des fameux "quatre mousquetaires", incarnés par Jean Borotra, Henri Cochet, René Lacoste, et « toto » Brugnon qui suscita l'admiration du public Paris-plageois dans les années 1920-1930. Les quatre stars du double indétrônables de la coupe Davis de 1927 à 1932, ont été les héros du moment. 

 Le quarto des champions des années 1920 -1930 surnommé " les quatre mousquetaires", de gauche à droite : Jean Borotra, Henri Cochet, René Lacoste, Jacques Brugnon
Le quarto des champions des années 1920 -1930 surnommé " les quatre mousquetaires", de gauche à droite : Jean Borotra, Henri Cochet, René Lacoste, Jacques Brugnon
Le champion de tennis Marcel Bernard
Le champion Marcel Bernard

Marcel Bernard

Marcel Bernard, également vénéré par le public de Paris-Plage, fut le premier joueur de tennis français à remporter le tournoi de Rolland Garros après la seconde guerre. Il fut d'ailleurs l'unique titre français avant le sacre de Yannick Noah en 1983, lui-même dernier lauréat français sur la terre battue du célèbre tournoi parisien. Il deviendra président de la Fédération Française de Tennis.

Les champions d'après-guerre font le show à Paris-Plage

De gauche à droite : les champions de tennis au Touquet-Paris-Plage dans les années 1950Ségura, Hoad, Trabert et Rosewall
De gauche à droite, les champions de tennis au Touquet-Paris-Plage, dans les années 1950 : Ségura, Hoad, Trabert et Rosewall

Les champions d'après-guerre

En 1945, le complexe est totalement ravagé par les bombardements, mais il reprend rapidement vie dans les années 1950, grâce à Gaston Sainsard, le propriétaire et Marcel Brouquier, le directeur du club qui organisent des tournois exhibitions avec les meilleures raquettes internationales comme Drobny, Budge Patty, Trabert, Rosewall, Hoad ou encore Segura.

La Junior Davis Cup du Touquet

Affiche de la Junior Davis Cup du Touquet 2011
Affiche de la Junior Davis Cup du Touquet 2011

Le Touquet donne la chance aux jeunes

Jacques Iemetti, animateur du Touquet Tennis Club dans les années 1960 – 1970, contribua à l’émergence de jeunes touquettois prometteurs dans le tennis. Le parcours de Chantale Langanay en est un exemple. Championne de France cadette en 1958, elle participera 2 fois à Roland Garros. Avec l’aide du juge arbitre, Jacques Dorfmann, Jacques Iemetti créa plusieurs tournois qui permirent d' accueillir des épreuves réputées comme la coupe Annie Soisbault et la coupe Jean Becker, célèbre épreuve de cadets par équipe, rebaptisée par la suite Coupe Borotra puis Junior Davis Cup. Cette dernière révèla quelques uns des meilleurs joueurs du monde, tels que Mats Wilander, Yannick Noah, Raphaël Nadal, ou Jo-Wilfried Tsonga.

Rencontre internationale de jeunes champions : la Junior Davis Cup du Touquet
Rencontre internationale de jeunes champions : la Junior Davis Cup du Touquet

Le rendez-vous incontournable des jeunes cadets européens 

La Junior Davis Cup réunit les jeunes cadets de la discipline par équipe qui s'affrontent sur la terre battue touquettoise. L'histoire du tennis mondial a démontré que bon nombre des futurs champions sont nés de ces premières rencontres. Ce fut le cas notamment pour Nadal, Noah, Tsonga et Djokovic.

L'Open féminin du Touquet

Affiche de l'Open féminin du Touquet 2012
Affiche de l'Open féminin du Touquet 2012

Le tennis féminin à l'honneur

En 1994 est créé l’Open féminin du Touquet par Philippe Leullier, tournois d’exhibition qui a lieu chaque année au mois de décembre. Il rassemble dès sa première édition de fines raquettes, telles que Nathalie Tauziat, Amélie Mauresmo, ou encore Justine Henin. L’année suivante le lancement du W.T.A du Touquet révélera de futures championnes comme Justine Hénin ou Aravane Rezaï, respectivement consacrées en 1997 et  2006. L’Open féminin du Touquet-Paris-Plage est un tournoi de tennis français de la catégorie du « circuit national des grands tournois féminins ». Le tournoi se dispute actuellement en indoor sur surface synthétique (type green set).

Victoire d'Alizé Cornet à l'Open féminin du Touque
Victoire d'Alizé Cornet à l'Open du Touquet

La crème du tennis féminin au Touquet

Parmi les joueuses de niveau international, évoluant sur le circuit WTA, deux numéro une mondiales, Justine Henin et Anna Ivanović, ainsi que les meilleures joueuses françaises, Nathalie Dechy, Alizé Cornet et Aravane Rezaï ont disputé l'Open du Touquet depuis sa création.

L'évolution du complexe tennistique Pierren de Coubertin

Les premiers tournois de tennis de Paris-Plage sur gazon dans les années 1900
Les premiers tournois de tennis de Paris-Plage sur gazon dans les années 1900

Sur le gazon, les premiers courts de tennis de Paris-Plage en 1903

Avant même la fondation officielle du club de tennis par Maurice-Louis Bandeville, fin 1903, la station de Paris-Plage dispose déjà d'un terrain près de la Canche qui sert aussi bien au jeu de la raquette qu'à celui du croquet. Dès 1904, trois courts de tennis sont construits à l’emplacement du club d'aujourd’hui. Situés à l’entrée de la station, le complexe tennistique qui se développe devient rapidement l’un des plus agréables de France. Son succès, lié à son développement, est spectaculaire.

Le club de tennis de Paris-Plage en 1923
Le club de tennis de Paris-Plage en 1923

Un club house et un court central

En 1923 est construit le pavillon du Club, dix ans plus tard, les tribunes en ciment sont inaugurées et peu à peu des nouveaux cours s’intègrent au complexe atteignant le nombre de trente à la veille de la seconde guerre mondiale.

Le court central de Paris-Plage avant la seconde guerre
Le court central de Paris-Plage avant la seconde guerre
La piscine des tennis du Touquet aujourd'hui
La piscine des tennis

Le centre tennistique modernisé en 1964

C’est à Jean Sainsard, nouvel acquéreur des terrains en 1964, que l’on doit la modernisation des infrastructures et l’agrandissement du club house ainsi que la création de la piscine. C'est aussi l'époque où célébrités et membres du gotha, attirés par l'engouement de la station du Touquet-Paris-Plage, viennent s'initier au tennis.

Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin, après l'agrandissement de 1964
Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin, après l'agrandissement de 1964

Nouveaux tennis couverts en 2005

En 1973, la ville rachète les terrains de tennis, près desquels avait été construits en 1970 les premiers terrains couverts. En 2005 est inaugurée la stucture des nouveaux courts couverts, puis, en 2010, des terrains en terre battue de la qualité de Roland Garros.

Les nouveaux tennis couverts du Touquet-Paris-Plage, vue intérieure
Les nouveaux tennis couverts, vue intérieure
les nouveaux tennis couverts du Touquet-Paris-Plage, vue extérieure
les nouveaux tennis couverts, vue extérieure

Pierre de Coubertin, le souffle du sport

Le baron Pierre de Coubertin
Le baron Pierre de Coubertin

Pierre de Coubertin, un nom au service de la noble cause du sport

Inspiré par la culture anglo-saxonne, le baron Pierre de Coubertin, né en 1863 à Paris et mort à Genève en 1937, milita abondamment pour introduire le sport dans les établissements scolaires français et contribuer au développement des pratiques sportives en France, à la fin du XIXème siècle. Il sera plus encore le grand rénovateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne en 1894. En dépit de quelques détracteurs de la troisième république, il apparut pour la plupart de ses contemporains comme le grand humaniste qui utilisait les valeurs du sport comme ciment de la société et comme vecteur de la paix dans le monde. Ces valeurs qui ont définitivement orienté l’esprit des Jeux Olympiques modernes, sont aujourd’hui universellement reconnues et appliquées, même si certains analystes voient, dans la genèse de ses nobles idées, des connexions avec les idéaux de la honte, développés en leur temps par les mouvances fascistes hitlériennes. En 2011, la ville du Touquet-Paris-Plage décida d'honorer les valeurs du sport en choisissant le nom de Pierre de Coubertin comme nom de son centre tennistique.

Le centre tennistique Pierre de Coubertin, eden des sports

Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin
Vue aérienne du centre tennistique Pierre de Coubertin

Pierre de Coubertin donna l'orientation sportive de la station de Paris-Plage

C'est de par sa fonction de directeur de la station, de 1903 à 1905, que Pierre de Coubertin mettra en application sa philosophie du sport, autant dans la dynamique de la vie sportive que dans le développement des équipements, faisant de Paris-Plage, une sorte de cité des sports idéale.

Vue intérieure des premiers tennis couverts
Vue intérieure des premiers tennis couverts
La piscine extérieure chauffée à 29 °Cdes tennis du centre tennistique Pierre de Coubertin du Touquet-Paris-Plage
La piscine extérieure des tennis à 29 °C

La terrasse du bar-restaurant, le BY S' des tennis du Touquet-Paris-Plage
La terrasse du BY S' des tennis bar du tennis

Le centre tennistique Pierre de Coubertin aujourd'hui

L'un des plus vastes de France, il offre 25 courts en terre battue, 8 courts couverts, permettant la pratique du tennis toute l'année, indépendamment des conditions météo, une piscine extérieure chauffée à 29°C fonctionnant d'avril à novembre, un restaurant et une boutique spécialisée. Toute l'année des stages sont organisés pour les jeunes et les adultes, ainsi qu'un programme de cours particuliers et collectifs, faisant du centre Pierre de Coubertin un lieu dynamique au coeur de la vie sportive touquettoise.

Détente au billard - club house des tennis du Touquet-Paris-Plage
Détente au club house des tennis
Le BY S' (bar-restaurant) des tennis du Touquet-Paris-Plage, vue intérieure
Le BY S' (bar-restaurant) des tennis, vue intérieure

Le court central Borotra du centre tennistique Pierre de Coubertin du Touqet-Paris-Plage
Le court central Borotra

Paris-Plage, la cité modèle des sports

Pierre de Coubertein ne laissera pas seulement son nom dans l'histoire de Paris-Plage. Il fera surtout de la station un paradis des sports, ville modèle en la matière. Celui qui montra au monde l’importance des pratiques sportives dans le développement des sociétés modernes démontra, à travers le modèle de Paris-Plage, le principe d'une cité où la nature et le sport constituent les deux éléments réunis pour une société réussie.