Jardin de l'avenue du Verger

Anciennement plantée d’arbres fruitiers appartenant au potager de Daloz, l’Avenue du Verger est dessinée en 1903. En 1908, un pavillon de la source Valroy est installé au cœur de l’avenue ;

on vient y déguster son verre d’eau minérale aux vertus bienfaisantes.

 

Construites en 1927, les boutiques de style Art Déco abritaient autrefois les grandes enseignes des célèbres bijoutiers et couturiers de Paris, comme le joaillier Van Cleef & Arpels, les fourrures Weil, etc.

 

Inspirés par les jardins ‘Modernistes’ comme celui de la Villa Noailles créé par Gabriel Guévrékian en 1926, les jardins sont composés de parterres fleuris de 3 tailles différentes, véritables tableaux dont les formes dialoguent avec le dessin des trottoirs.

 

Les bancs de l’architecte Louis Quételart, astucieusement encadrés de jardinières, viennent longer la promenade. Derrière le bassin, entouré par deux cerisiers à fleurs ‘The Bride’, une sculpture postmoderne de Lucien Gibert «femme nue» (1956) veille sur le petit square. A l’automne, les Euonymus alatus qui deviennent rouges, contrastent avec la blancheur de la naïade.