Le phare de la Canche


Le phare de la Canche - présentation

Phare du Touquet et villa typique

Le phare de la Canche succède aux anciens phares du Touquet détruits durant la seconde guerre mondiale. Il se démarque des autres phares de France de par l'originalité de son architecture. Plus terrien que maritime, sa position en retrait de la mer le rend atypique et lui permet d'offrir à ses visiteurs un panorama exceptionnel sur une contrée où fleuve, terre et mer se rencontrent.


Fiche signalétique du phare de la Canche

Le phare de la Canche, le plus terrien des phares classés de France
Le phare de la Canche, le plus terrien des phares classés de France

Un phare dans la ville Le Touquet-Paris-Plage
Classé Monument Historique

Coordonnées :

50°31′25″N 1°35′31″E

 

 

Situation géographique :

Manche septentrionale -  sud de la côte d'Opale, au bord de l'estuaire de la Canche              

Région: Nord-Pas de Calais

 

Localisation :

Au cœur de la station du Touquet-Paris-Plage, à la charnière entre la ville et la forêt, en retrait de la mer

 

Site :

Le phare, la Maison des phares (maison des anciens gardiens de phare abritant le musée des phares du Touquet-Paris-Plage), le jardin du square Rivet

 

Valeur patrimoniale :

Site inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques de France depuis le 30 décembre 2010 - phare (la tour) classé Monument Historique de- puis le 19 avril 2011

 

Architecte :Louis Quételart

 

Date de construction :

Travaux démarrés le 12 mars 1948, achevés en 1949

 

Mise en service :

Septembre 1951

 

Hauteur :

57,6 m au dessus du sol

 

 

Elévation :

67 m au dessus du niveau de la mer

 

Hauteur du plan focal :

53,65 m au dessus du niveau de haute mer

 

Nombre de marches :

274

 

Caractéristiques :

Tour : Forme octogonale à faces concaves - habillage du pied par une jardinière circulaire

Matériaux : Parois : feuilletage de briques, habillés par un parement de brique orange - Base : pierre blanche de marquise - Sommet : grès blanc de Bretagne

 

Portée :

25 milles nautiques (46 km)

 

Signal émis :

2 éclats blancs groupés d'une durée de 1/10ème de seconde chacun et espacés d'un intervalle de 2 secondes et 4/10 ème, suivi d'une éclipse d'une durée de 10 secondes

 

Système optique :

2 lampes jumelles alignées autour d'un axe tournant, reposant sur une cuve à mercure, chacune d'une optique de focale 0,30 m, réalisée par l'assemblage de 2 panneaux de verre taillé, selon le principe des lentilles de Fresnel

 

Puissance des ampoules :

250 W chacune

 

Date d'automatisation :

2001

 

Ouverture au public :

Depuis le 18 septembre 2010


Le phare de la Canche, plus citadin que maritime
Le phare de la Canche, plus citadin que maritime