Le cimetière anglais

Le monument du cimetière militaire britannique en marbre de Marquise vu du phare
Le monument du cimetière militaire britannique en marbre de marquise vu du phare

Le courage d'une cité meurtrie par les deux guerres mondiales

Le cimetière anglais situé en bordure de Canche, au pied des dunes, témoigne des ravages de la première guerre mondiale. La ville d’Etaples a reçu en 1920 la Croix de Guerre. On lit aujourd'hui sur cette croix la citation suivante : « Ce port de pêche a payé un lourd tribut pour la libération du territoire et a bien mérité de figurer parmi les cités les plus glorieusement meurtries. Le courage de sa population et particulièrement la ténacité de ses marins restera un exemple pour tous les artisans du relèvement national ».

Les couronnes anglaises de coquelicots, "popies", honorant les soldats du Communwealth tombés lors de la 1er guerre mondiale
Les couronnes anglaises

Le souvenir du terrible camp militaire d'Etaples

Le cimetière britannique d'Etaples  fut construit sur les lieux mêmes où se trouvait le plus grand camp militaire britannique du continent organisé durant la première guerre mondiale, sur les coteaux surplombant la Canche. Le choix de ce lieu s'était justifié pour l'Angleterre d'un point de vue stratégique, en raison de sa proximité avec l'Angleterre et de la présence de la ligne Paris-Boulogne qui permettait une liaison directe vers le port d'embarquement pour Douvres.   Ces conditions permirent la mise en place d'une zone logistique de première importance des forces britanniques, destinée à la préparation de 80000 soldats du Commonwealth. Le camp, conçu comme une machine de guerre, entraînait les soldats avant leur expédition sur le front, récupérait les blessés de retour pour les soigner, renvoyait les soldats déclarés aptes au front et enterraient les morts. Sous la violence et la rigueur de ce camp à la réputation terrifiante, les soldats ont souvent exprimé leur souffrance et leur désespoir en se livrant à des mutineries jusque dans les rues d’Etaples.

Dès le début de la guerre le nombre des morts fut considérable et il fut nécessaire de construire un cimetière près du camp où l'on célébra les premiers funérailles le 13 mai 1915. On dût progressivement agrandir le cimetière au cours de la guerre jusqu'au 6 hectares actuels.

 

 

Le cimetière anglais: le monument et les tombes des soldats britanniques de la 1er guerre
Le cimetière anglais: monument et tombes

 

Le plus grand cimetière du Commonwealth en France

Conçu par Sir Edwin Luytens, le cimetière militaire d'Etaples est le plus grand cimetière du Commonwealth en France. Il fut inauguré le 14 mai 1922 par le roi d’Angleterre Georges V, et le maréchal Douglas Haig qui commandait les troupes des Forces du Commonwealth pendant la première guerre mondiale. Il contient 10 729 sépultures de soldats du Commonweath , ainsi que 658 tombes de soldats allemands, tous tombés de 1914 à 1918. On y voit également les tombes de 4 infirmières tuées durant les bombardements aériens de 1918 et celle d'un ouvrier chinois. L'ensemble des forces de l'empire britannique y est représentées par la présence de soldats issus en particulier des troupes anglaises, écossaises, canadiennes, africaines du Sud, australiennes, néo-zélandaises et indiennes. 

 

L'entrée du cimetière anglais
L'entrée du cimetière anglais

Hommage aux soldats de la seconde guerre

Frappée une nouvelle fois par la seconde guerre mondiale, la ville d'Etaples vit s'enrichir son cimetière militaire en 1945 de nouveaux soldats venus rejoindre ceux de la première guerre. En 1949, le ministre de la Défense vint rendre hommage au courage des Etaplois en agrafant une palme sur la Croix de Guerre de la ville.