La forêt du Touquet

Une forêt née de la main de l'homme

La forêt du Touquet vu du phare borde au Nord la rive Sud de la baie de Canche
La forêt du Touquet vu du phare borde au Nord la rive Sud de la baie de Canche

 

La forêt du Touquet est assez jeune (150 ans) mais son histoire est intéressante car elle reflète l'évolution de la ville au fil du temps. C’est cependant au notaire parisien Alphonse Daloz que l’on doit sa naissance.

Avant l’existence de cette forêt s’étendent au sud de l’estuaire de la Canche des dunes et garennes progressivement et naturellement conquises sur la mer depuis le Moyen Age. Ces étendues sauvages en perpétuel mouvement sont la propriété des abbés-comtes de Saint Josse du XIIème siècle jusque vers la fin du XVIIème siècle.

Passage du rallye d'attelages, route du poisson en forêt du Touquet
Rallye d'attelages, route du poisson

Alphonse Daloz plante la forêt du Touquet

C’est plus tard au XIXème siècle en 1837 que les notaires parisiens Daloz et Alyon acquièrent ensemble 1600 hectares de ces espaces entre baie de Canche et Manche, dénommés « domaine du Touquet ». Après des tentatives infructueuses de culture et d’élevage, les propriétaires s’orientent vers la sylviculture sur l’idée d’Alphonse Daloz qui fait planter en 1855 les premiers pins maritimes pour fixer les dunes.  Entre 1856 et 1882 naît progressivement au fil de l’application de cette politique de boisement un massif forestier qui atteint au maximum de son extension 1200 hectares. La forêt du Touquet est donc à l’origine une forêt née de la main de l’homme, destinée à être exploitée, sur le modèle de la forêt landaise et qui deviendra le terrain de jeux des anglais et français de la haute société adeptes de la chasse à courre. 

De la forêt au "jardin de la Manche"

Les villas en forêt vues depuis le phare
Les villas en forêt depuis le phare

Des villas nichées dans la forêt

Suite au projet de création d'une station balnéaire du nom de Paris-Plage, lancé par Alphonse Daloz, sur l'idée d’Hyppolite de Villemessant (directeur et refondateur du Figaro de l'époque) rencontré lors d'une partie de chasse sur le domaine, les villas commencent à coloniser progres- sivement le territoire dès 1874. Leur multiplication s’accélère entre les deux guerres avec l’arrivée d’architectes audacieux portés par la Belle Epoque qui font naître des demeures rivalisant de modernité, d’extravagance et d’élégance. 

 

Les villas et les jardins depuis le phare
Villas et jardins vus depuis le phare

La réussite du paysage de la forêt de Paris-Plage tient dans le fait que les villas sont intégrées au tissu végétal. C’est grâce à l’organisation du Touquet Syndicate Limited, organisme privé créé par l’homme d'affaire anglais John Whitley, que cette ambitieuse gestion du territoire devient une réussite.   Cette organisation très anglo-saxonne permet dès lors un essor rationnel et esthétique de la station. Une planification raisonnée permet de maîtriser les extensions du domaine et le développement des activités et des équipements hôteliers, tandis qu’un travail constant sur la relation entre les jardins et l'urbanisme garantit une bonne intégration des villas dans le paysage forestier.

La forêt du Touquet-Paris-Plage aujourd'hui

Au Touquet : la forêt de pins maritimes la plus au Nord d'Europe
Les pins maritimes

Le pin maritime emblème de la forêt du Touquet

Le massif forestier du Touquet se caractérise notamment par ses boisements de pins maritimes qui ont donné à la station une partie de son identité. Ces conifères avaient été précieux à l'origine des plans de boisement d'Alphonse Daloz, en raison de leur croissance rapide et de leur exceptionnelle tolérance des milieux secs des sols dunaires. Aujourd'hui, leur présence reste prédominante sur les zones du massif dunaire les plus élevées et les plus arides. Bien que relayés par le choix d'essences mieux regénératrices dans une forêt vieillissante, on continue à maintenir le pin maritime pour respecter l'identité et le caractère de Paris-Plage qui peut se targuer de posséder la forêt de pins maritimes la plus septentrionale d'Europe et justifier ainsi d'un climat maritime tempéré.

 

Chêne rouge d'Amérique en forêt du Touquet
Chêne rouge d'Amérique

La forêt du Touquet n’est cependant pas une réduction de la forêt landaise. La présence de nombreuses zones humides dans les dépressions creusées à l'origine par le vent entre les différents cordons dunaires, bénéficient de l’affleurement de la nappe phréatique provenant des plateaux de l’arrière pays. L’arrivée de cette eau permet le développement de boisements mixtes. Les gestionnaires successifs des espaces forestiers ont profité de ce cadeau de la nature pour diversifier les boisements et peupler le relief des dunes à l’arrière de la zone buissonnante exposée à l'air salin. 

Ambiance automnale dans les avenues forestières: l'avenue Vincent
Avenues forestières à l'automne

L'introduction des essences nobles

On trouvera essentiellement le chêne, le bouleau, le tremble, l’érable, l’acacia et le peuplier. Ces arbres constituent une base d’essences capables de mieux régénérer le sol et de contribuer à la pérennisation du massif, ce que seuls les résineux ne sont pas capables de faire.

 

 

 

 

Villa anglo-normande de charme symbole du "jardin de la Manche": villa "La belle au bois dormant"
Villas touquettoises dans la forêt : "Le jardin de la Manche"

La forêt du Touquet se réduit aujourd'hui à 200 ha. L’urbanisation et le grignotage des parcelles forestières, poursuivis jusqu’à nos jours, en sont responsables. Mais ces très nombreuses villas bâties durant un siècle dans la forêt constituent le patrimoine indiscutable du Touquet-Paris-Plage qui a reçu de ces demeures de charme une élégance inégalée et une réputation internationale.

 

 

 

Equitation en forêt du Touquet: la plaine du noeud Vincent, clairière où l'on s'adonnait jadis au polo
Randonnée équestre en forêt du Touquet: la plaine du noeud Vincent, jadis terrain de Polo

La forêt du Touquet est restée le paradis de l'équitation

Les nostalgiques des rendez-vous de chasse mondains ou des chevauchées sauvages à travers bois, devront admettre que les 200 ha de forêt restants entre les villas font aujourd’hui l’objet d’une gestion municipale rigoureuse, soumise à un plan de gestion raisonné. Ils constateront également que si la chasse a disparu, l’équitation est toujours une activité reine au Touquet-Paris-Plage. La station avec son réseau de pistes équestres inégalé, n’est-elle pas l’un des rares lieux en Europe à offrir encore aux amateurs des chevauchées de la forêt à la mer à l’écart des zones urbaines ?

Pin maritime remarquable situé sur les itinéraires de chemins de randonnée en forêt du Touquet
Pin maritime remarquable

Le plan de gestion forestière respecte les recommandations du conservatoire botanique de Bailleul, de l’ONF et des scientifiques témoins de la valeur écologique du massif. Il respecte également la Loi littoral qui englobe les dunes, landes et zones forestières des côtes françaises dont le périmètre de protection permet la préservation de la diversité des écosystèmes dunaires et forestiers.  La présence d'espèces ani- males et végétales patrimoniales tel que le rare pic noir ou certaines espèces d’orchidées sont autant d’indicateurs de la bonne santé actuelle du massif forestier du Touquet.

Le patrimoine arboré préservé autour des villas
Villas et patrimoine arboré préservé

La politique de gestion depuis de nombreuses années respecte la forêt en maintenant une politique de dialogue et de suivi avec les propriétaires. Tout abattage d’arbre sur un terrain privé nécessite une autorisation et implique pour le propriétaire l’obligation de replanter en concertation avec le service forestier municipal. 

 

 

Allées piétonnes en forêt du Touquet
Allées piétonnes en forêt du Touquet

Le respect et l’entretien des sentiers piétons et des pistes cavalières permettent aujourd'hui, autant qu'autrefois, de profiter au maximum des espaces de nature sauvage. Si les étendues sauvages ont regressé en faveur du développement de la ville du Touquet et de la multiplication des villas, les zones aujourd'hui préservées sont soignées et aménagées de manière exemplaire.

 

L'harmonie est préservée entre les villas et la forêt
L'harmonie entre villas et forêt

Le Touquet-Paris-Plage applique le principe du développement durable. L’augmentation du nombre des villas est compensée par le maintien d'un équilibre entre le développement de la station et la préservation de son patrimoine naturel, car l'harmonie entre la mer et la forêt constitue l’identité, le succès et la ressource essentielle du Touquet-Paris-Plage.