Histoire: Le destin de trois ports

L'estuaire de la Canche, voie de communication maritime de tous les temps, vu depuis le phare
L'estuaire de la Canche, vu depuis le phare

 

La nature commande l'histoire des hommes

Après la dernière grande transgression marine du quaternaire accompagnant l’ouverture du détroit de la Manche, l’époque historique connaît encore de nombreuses fluctuations des lignes du rivage, forçant les hommes à s’adapter à des conditions naturelles en perpétuelle évolution, pour développer leurs activités agricoles, industrielles et maritimes. L'embouchure de la Canche permettra l'installation des hommes et sera toujours source de vie. Mais le fleuve changeant restera maître du destin des hommes et commandera notamment celui de trois cités portuaires :

 

- Etaples (Stapula, port romain et ville forte fondée par les Francs)

- Quentovic (port gallo-romain suscitant toujours l'interrogation des historiens)

- Montreuil sur mer (Port carolingien) 

 

Stapula, 1er port commercial fondé sur l'estuaire de la Canche

Illustration de Gilles Tosello au musée de Quentovic d'Etaples sur mer : l'estuaire de la Canche au temps des gaulois
Illustration de Gilles Tosello au musée de Quentovic d'Etaples sur mer : l'estuaire de la Canche au temps des gaulois

L'âge d'or de la période gallo-romaine

Les Gaulois s'installent en premier sur les rives de l'estuaire de la Canche, à partir de 800 ans avant Jésus Christ, relayés au début du premier millénaire par les Romains qui mettent 30 ans à s’imposer contre la résistance farouche des peuples de la Canche. A la signature de la Pax Romana la région bascule dans l’époque gallo-romaine. A cette époque la Canche offre un axe de communication vers l’intérieur des terres et une voie naturelle propice au commerce. Etaples devient une place forte abritant une flotte militaire romaine destinée à protéger le littoral contre les invasions germaniques. Puis les Francs, au cours de leur invasion de la Morinie, s'installent dans l'intention de bénéficier de la protection de l’empire romain et fondent très probablement, à partir du IVème siècle, la cité portuaire du nom de Stapula, signifiant entrepôt. La prospérité commerciale de la cité sera ainsi assurée jusque vers la fin du Vème siècle.

 

De Stapula à Quentovic

Un destin de port de pêche lié à un fleuve

Si la vocation de port de pêche de la ville d’Etaples est une constante depuis les premiers hommes qui l’occupent, compte tenu de sa situation géographique, près de l’embouchure d’un fleuve, cette position stratégique lui porte tour à tour chance et préjudice.

La position supposée de l'ancien port carolingien fondé au VI ème siècle dans l'estuaire de la Canche
La position supposée du port carolingien de Quentovic

Naissance du port de Quentovic, solution de repli

Vers la fin du Vème siècle, autant l'histoire que la nature jouent contre le port de Stapula. Les terribles raids pirates saxons affaiblissent tragiquement la cité portuaire qui se voit pillée et dévastée. A ce lourd tribut de l'histoire, s'ajoute la montée du niveau de la mer qui, après avoir provoqué la rupture du cordon dunaire, immerge la région de l'estuaire, obligeant les hommes à reculer et à abandonner les lieux. Cependant si la montée du niveau de la mer est un facteur qui joue en la défaveur du maintien du port de Stapula, elle profite en revanche à la navigation dans l’estuaire de la Canche plus en amont du fleuve, du fait de l’augmentation du tirant d’eau et de l’élargissement naturel des voies navigables. La population, contrainte de s’adapter à une nouvelle géographie du littoral, s'installe plus à l'intérieur des terres et développe un nouveau port nommé Quentovic. Ce nom, tiré du latin cantia vicus, signifiait l'agglomération (le "vicus") de la Canche ("cantia").

Le quartier Quentovic de la pointe du Touquet, hommage historique à l'ancien port carolingien fondé plus à l'intérieur des terres
Le quartier Quentovic de la pointe du Touquet, hommage historique à l'ancien port carolingien fondé plus à l'intérieur des terres

De Quentovic à Montreuil sur mer

La pointe de Lornel et le port de Quentovic

Pièce de monnaie de Quentovic découverte sur les fouilles de Caliers
Monnaie de Quentovic

Le port carolingien de Quentovic

Fondé au VI ème siècle, le port de Quentovic doit sa notoriété avant tout aux rois francs qui apportent leur culture commerciale et développent le commerce entre la Neustrie et l'Angleterre notamment et avec les contrées germaniques de mer du nord. La dynastie carolingienne propulsera la cité portuaire au plus haut rang des cités marchandes européennes, jusqu'à dépasser le port de Rouen sous le règne de Charles-le-Chauve. Les nombreux témoignages de la forte activité commerciale et monétaire attestés par les diverses fouilles effectuées sur le bassin de la Canche, la découverte d’ateliers monétaires comptant parmi les principaux de la dynastie carolingienne et la révélation de droits de douanes et de règles commerciales ont fourni la preuve de l'importance historique du port de Quentovic. Pourtant ce dernier reste le seul port du passé en France dont la localisation n'a pu être jusqu'à aujourd'hui déterminée avec précision. Entre découvertes archéologiques et fantasmes, on le suppose enfoui sous les dunes actuelles de la région d'Etaples.

Le village de Camiers vu des hauteurs des côteaux artésiens surplombant la baie de Canche
Camiers vu des côteaux artésiens
Poteries du IVème siècle visibles au musée de Quentovic à Etaples
Poteries du IVème siècle visibles au musée de Quentovic à Etaples

Camiers, lieu d'occupation romaine

Les fouilles de Camiers, dont on voit bien l’église depuis le phare du Touquet, ont permis de vérifier la présence romaine sur les lieux, grâce à la découverte de nombreux vestiges ensevelis sous le sable (fondations de maisons, voies romaines, découverte d'importants ateliers de poterie et de bronziers, témoignant d'une activité artisanale et commerciale incontestable). Ces vestiges attestent d’une civilisation romaine installée sur une côte effacée plus tard par le recouvrement des dunes et concordent avec la thèse des historiens prônant l’existence de l’ancien port de " Quentowic", charnière d'un axe commercial à travers l'Europe.

Les dunes de la pointe de Lormel en face du Touquet vues du phare
Les dunes de la pointe de Lornel en face du Touquet vues du phare

Le nom de la "pointe de l’Ornel" est vraisemblablement inspiré de celui du manuscrit "Lowis Hornensis"  qui atteste sous l’empire d’Honorius l’existence d’une flotte romaine pour la défense des côtes.

L'ancienne abbaye de Saint Josse
L'ancienne abbaye de Saint Josse

Le rayonnement spirituel de Quentovic

Au-delà de son succès commercial et économique, le port de Quentovic bénéficie du rayonnement spirituel des mouvements massifs de pélerinage depuis l'Angleterre et l'Europe du nord vers Rome. Porte d'entrée des axes romains menant à la cité papale à travers le continent, le port s'enrichit également du rayonnement de la proche abbaye de Saint Josse, devenue une halte religieuse incontournable pour les milliers de pélerins en route vers la cité du Vatican.

Le déclin du port de Quentovic

Les remparts de Montreuil sur mer, ville fortifiée
Les remparts de Montreuil-sur-mer, une défense pour un nouveau port

Au IXème siècle, la cité portuaire de Quentovic est victime de ses richesses et subit les attaques et les pillages des Normands. Alors brûlé, pillé et mis à sac, le port de Quentovic devient à la fois l'entrepôt de toutes les richesses dérobées par les envahisseurs et leur base de départ pour la conquête méthodique de tout le pays. Citadins et commerçants abandonnent les lieux vers la fin du siècle pour fuir les vikings sanguinaires et rechercher un abri à l’intérieur des terres. Ils trouvent en amont de la Canche, à Montreuil sur mer, le site idéal pour recréer un port mieux sécurisé.

La naissance de Montreuil-sur-Mer

Vision médiévale de la cité portuaire de Montreuil sour Mer
Vision médiévale de la cité portuaire de Montreuil sour Mer

La montée du niveau de la mer transforme le destin de Montreuil-sur-Mer

Si la création d'un nouveau port à Montreuil-sur-Mer fut envisageable, c'est parce que le niveau de la mer s'est élevé jusque vers l'an 800, selon les estimations des historiens et des géologues. Durant l’époque carolingienne, le tirant d’eau de la Canche était donc suffisant pour permettre la remontée des navires de commerce jusqu’à Montreuil-sur-mer.  A cette époque, la zone des dunes du Touquet, de Camiers et de Sainte Cécile était immergée et les coteaux de Dannes et de Camiers formaient une falaise surplombant l'estuaire. On s’est interrogé sur les causes de cette brusque montée des eaux dans l’histoire. Les climatologues ont répondu par l’hypothèse d’une période de petit réchauffement climatique dont l’homme aurait été un facteur d’accélération. Le développement des civilisations un peu partout dans le monde, en particulier la déforestation et les mises en culture de la Chine, de la Mésopotamie, du Moyen-Orient et de l'Europe, pourraient avoir contribué à cette évolution.

Hugues Capet, roi de France fondateur du port de Montreuil-sur-mer
Hugues Capet, roi de France fondateur du port de Montreuil-sur-mer

Montreuil-sur-Mer, port royal

Utilisant la position en hauteur de la cité, le comte de Ponthieu construit un château et des remparts pour protéger la ville. Les ambitions religieuses du comte, faisant de Montreuil-sur-Mer la nécropole de Ponthieu, la nouvelle cité portuaire devient la capitale religieuse, militaire et politique du royaume de France. De 987 à 1042, Montreuil devient en effet la propriété directe d'Hugues Capet, roi de France de la dynastie des Capétiens. La ville connaît alors une croissance économique importante, tirant parti de son statut d'unique port royal du royaume de France et de sa position géographique.

 

De Montreuil sur mer à la renaissance d'Etaples

L'ensablement de l'estuaire de la Canche et le déclin historique de Montreuil-sur-mer

L'estuaire de la Canche, un littoral conquis tardivement sur la mer
L'estuaire de la Canche, un littoral conquis tardivement sur la mer
La Canche: voie fluviale de communication
La Canche: voie fluviale de communication

La fin d'un grand port

Au XIIIème siècle trois facteurs font basculer le destin de Montreuil sur Mer, précipitant le déclin de la cité portuaire royale. Le niveau de la mer baisse et la Canche est sujette à un important phénomène d'ensablement compro- mettant progressivement la navigation jusqu'au port de Montreuil qui n'est alors plus en mesure de remplir sa fonction commerciale. Parallèlement à cette évolution naturelle , la marche de l'Histoire hisse les ports du Havre et de Rouen au rang de port royal sous le règne des capétiens qui multiplient les ports commerciaux le long des côtes du royaume de France. Enfin la guerre de cent ans aura définitivement raison de l'ancienne cité, dramatiquement placée au coeur des conflits franco-anglais, de par sa situation géographique.

La Canche aujourd'hui au pied de Montreuil sur mer n'a plus rien de maritime
La Canche aujourd'hui au pied de Montreuil n'a plus rien de matitime

La renaissance d'Etaples

Le port d'Etaples au début du XXème siècle à l'heure de pleine mer
Le port d'Etaples au début du XXème siècle à l'heure de pleine mer
Les quais d'Etaples, scène de retour de pêche
Les quais d'Etaples, scène de retour de pêche

Commerce et  pêche reprennent

Après le déclin de Montreuil sur mer, Etaples qui bénéficiait d’eaux plus profondes, par sa proximité de l’embouchure de la Canche, retrouve à nouveau sa légitimité de port maritime. Toutefois, le port d’Etaples ne retrouvera jamais sa notoriété d’antan, même si le commerce reprend activement, grâce à des commerçants et des manufacturiers qui s’implantent le long du port, pour exporter directement leurs produits fabriqués. On y commercialisera longtemps le saumon, la laine, le cuir, le plomb et le vin.

Le port d'Etaples aujourd'hui: La plaisance a pris le relai sur la pêche
Le port d'Etaples aujourd'hui - La plaisance a pris le relais sur la pêche