L'architecture du phare du Touquet-Paris-Plage

Le phare de Louis Quételart

Louis Quételart, architecte du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
L'architecte Louis Quételart

Le phare de la Canche, oeuvre de Louis Quételart

Outre la réalisation de plus d'une centaine de villas au style fantaisiste, entre les deux guerres, le style de l'architecte, subtil mélange d'exubérance et de sobriété, a marqué l'élégance du mobilier urbain de la station (bancs et abris de bus), ainsi que le design du bâtiment de l'aéroport et du plongeoir de l'ancienne piscine du front de mer. 

En 1947 les Phares et Balises de France commandent à Louis Quételart la construction d'un nouveau phare. Ce dernier y répond avec le style élégant et fantaisiste qu'on lui connaît et les travaux commencent en 1948.

Plan du phare de la Canche dessiné par Louis Quételart - Le Touquet-Paris-Plage
Plan du phare du Touquet dessiné par Louis Quételart
Le phare de la Canche vu de face - Le Touquet-Paris-Plage
Le phare vu de face

L'originalité de l'édifice réside dans la forme octogonale de sa tour et la fantaisie dans la forme concave de ses 8 faces. Sa structure interne, destinée à lui donner sa stabilité, est montée en béton. Louis Quételart avait en effet cherché à allier technique, esthétique et aérodynamisme.

 

Le phare de la Canche, "bâton de maréchal" de Louis Quételart.

Cette expression employée par l'architecte lui-même, à l'heure du bilan de son parcours méritoire, situe le phare du Touquet comme l'accomplissement d'une carrière de bâtisseur. L'aboutissement du chantier du phare en 1949 lui laissera le temps d'apprécier l'oeuvre finie, avant qu'il ne décède un an plus tard. Il n'aura hélas pas le privilège d'assister à la mise en service de la lanterne en 1951. 

 

L'esprit Louis Quételart

Publié en 1930, le livre intitulé "Regard sur Le Touquet" éclaire sur le style Paris-Plage, tandis que les ouvrages "L'architecture du Touquet" et "L'architecte, cet inconnu", édités à Paris en 1946 par la librairie Gründ, permettent de mieux relier l'homme à son oeuvre.


Autre variante de la lanterne du phare de la Canche dessinée par Louis Quételart - Le Touquet-Paris-Plage
Autre variante de la lanterne du phare dessinée par Louis Quételart
Autre variante de la galerie panoramique du phare de la Canche dessinée par Louis Quételart - Le Touquet-Paris-Plage
Autre variante de la galerie panoramique du phare dessinée par Louis Quételart

Les étapes de la construction du phare en images

Cliquez sur les images.

Les éléments architecturaux

Le soubassement du phare de la Canche en pierre de Marquise - Le Touquet-Paris-Plage
Le soubassement en pierre de Marquise
La porte d'entrée du phare de la Canche réhaussée des initiales des Phares et balises de France - Le Touquet-Paris-Plage
Porte et initiales des Phares et Balises

Le soubassement et l'entrée

Le jeu de la pierre et de la brique

Le soubassement est constitué de pierres de Marquise du Boulonnais et porte les initiales PB des Phares et Balises de France, gravées dans la pierre au- dessus de la porte d'entrée. On retrouve la marque de Louis Quételart dans l'association des matériaux et le jeu des couleurs. Le blanc de la pierre de Marquise du soubassement met en valeur le rouge orangé de la tour et fait ressortir le bois de la porte. La pierre est exploitée sous une forme polie et sous un forme brute, pour produire des effets de mise en valeur de détails architecturaux. On trouve les initiales des Phares et Balises sous forme polie, ressortant sur le fond granuleux de la pierre traitée en aspect brut. De même le contraste réalisé entre l'entourage polie de la porte  et l'aspect brut de la pierre a pour effet de faire resortir l'entrée et les dessins concentriques des bandes d'intervalles tracées dans la pierre à partir de l'entrée.

L'élégance de l'entrée du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
L'élégance de l'entrée du phare

L'élégance, signée Louis Quételart, se lit dans la conception de la base du phare, avec une jardinière intégrée à l'édifice, en pierre de Marquise, ceinturant le soubassement. Un effet de symétrie de chaque côté des 4 marches d'accès, confère à l'entrée noblesse et originalité. cet élégant principe de mise en valeur du bâtiment par des jardinières intégrées, a été beaucoup utilisé par Louis Quételart. La porte d'entrée a été traitée sur le même principe des contrastes entre formes imposantes et légèreté :

- Théâtralité, par le principe de surélévation au terme de 4 marches en marbre de Marquise, la symétrie des jardinières en contrebas et le bois massif de la porte

- Légèreté, par le choix d'une forme arrondie de la porte et de battants ajourés d'un damier de carreaux de verre

Cet effet architectural contribue à l'élégance générale de l'édifice et à son assise harmonieuse au coeur du jardin qui l'entoure.

Les parois du fût

Le parement en brique extérieur du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
le parement en brique extérieur
Le  parement en brique intérieur du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
Le parement en brique intérieur

Les parois sont en briques dures ordinaires provenant d’Attin et sont habillées d'une seconde couche de briques pour constituer les parements extérieurs et intérieurs. Ces dernières, de fabrication spéciale, proviennent du secteur de Fouquereuil, près de Béthune. Elles sont de couleur rouge orangé pour le dehors et jaune orangé pour le dedans.

La brique, matériaux principal du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
La brique, matériaux principal du phare de la Canche

La lutte contre les pluies

Lors des importants épisodes pluvieux, les parois internes sont infiltrées par les eaux de pluie qui provoquent un important phéno- mène de condensation à l'intérieur du phare. Lors de la conception du phare, l'architecte Louis Quételart avait anticipé le phénomène en multipliant les couches de briques creuses sur une épaisseur de 1,50 m. Mais malgré ces précautions techniques, la brique, en raison de sa porosité naturelle, finit toujours par être infiltrée. On a pu partiellement remédier aux inondations répétées du phare en procédant à des travaux d'imperméabilisation des parois en 1955, puis de manière approfondie en 1973. Si le problème a nettement diminué depuis les premières années, il n'en demeure pas pour autant éradiqué. Seule l'aération régulière du phare reste la solution efficace pour empêcher l'accumulation de condensation.

La bande brune de signalisation du phare de la Canche visible sur le haut de la tour - Le Touquet-Paris-Plage
La bande brune de signalisation

Une bande de couleur plus sombre au niveau du parement extérieur

cette bande se remarque dans la partie supérieure de la tour. Elle mesure 4 m de largeur et est constituée de briques de couleur brune, contrastant avec la couleur orangée du reste du parement. Elle est destinée, outre l'effet de style, à créer une bande de signalisation rendant le phare mieux visible de jour.

La montée d'escalier

L'escalier du phare de la Canche en colimaçon - Le Touquet-Paris-Plage
L'escalier du phare en colimaçon

L'escalier en spirale menant à la première galerie comporte 274 marches. C'est celui que les visiteurs empruntent pour accéder au panorama. Sa forme d'escargot ne laissera pas les observateurs insensibles.

Les marches anti dérapantes - escalier du phare de la Canche - Le Touquet-Paris-Plage
Les marches anti dérapantes

La récente mise aux normes de sécurité du phare a permis d'équiper les 274 marches de l'escalier de bandes anti-dérapantes. Ce nouvel équipement a permis d'éliminer tout risque de glisser et de rendre les marches parfaitement fiables, y compris lors des réapparitions épisodiques de l'humidité liées aux intempéries.


Le garde corps

Schéma des variantes du garde corps de l'escalier du phare de la Canche, proposées par Louis Quételart - Le Touquet-Paris-Plage
Schéma des variantes du garde corps de l'escalier proposées par Louis Quételart
Le garde corps de l'escalier du phare de la Canche, inspiré des plans de Louis Quételart - Le Touquet-Paris-Plage
Le garde corps de l'escalier du phare de la Canche, inspiré des plans de Louis Quételart

La plate-forme de visite du phare

La paroi du sommet est composée de grès de Bretagne. L'étage s'intercale entre deux galeries circulaires permettant de faire le tour du phare. La galerie inférieure, plus large, permet aux visiteurs d'apprécier le panorama, tandis que la galerie supérieure, non accessible au public, est réservée au service.

L'étage panoramique pour les visiteurs
L'étage panoramique pour les visiteurs
La porte d'accès à la galerie panoramique
La porte d'accès à la galerie panoramique

La galerie panoramique, côté Sud
La galerie panoramique, côté Sud
La galerie panoramique, côté Nord
La galerie panoramique, côté Nord

La lanterne

Photo aérienne de la lanterne du phare de la Canche
Photo aérienne de la lanterne du phare de la Canche

La lanterne est construite sur un diamètre de 4m et est pourvue d’une murette métallique et d’une passerelle de visite.

Plan de la lanterne du phare du Touquet, dessiné par Louis Quételart
Plan de la lanterne du phare du Touquet, dessiné par Louis Quételart
vue de l'intérieur de la lanterne
vue de l'intérieur de la lanterne

Les montants verticaux supportent 2 rangs de vitrages cylindriques. Elle est coiffée d'une coupole en cuivre verdie par l'oxydation.