Kaï, "Love VS money" - (c) Kaï Aspire Art

Parcours Street Art

dans la Ville du Touquet-Paris-Plage

du 10 décembre 2016 au 28 mai 2017

 

Le Street Art investit le Touquet-Paris-Plage avec des œuvres de l’artiste Kaï, apposées dans plusieurs lieux incontournables de la station.

 

Qui est Kaï ? 

Jeune street artist américain, Kaï utilise la rue comme mode d’expression en y implantant des œuvres au message simple et percutant. Né en 1992 à Los Angeles, il occupe déjà, à sa manière la scène artistique internationale puisqu’il a laissé ses empreintes à Paris, Londres, New York, Los Angeles… et compte bien ne pas s’arrêter là !

Cet artiste talentueux n’hésite pas à multiplier les supports pour s’exprimer. Il met sa maîtrise de la peinture, sculpture, du moulage ou encore du collage au service d’une esthétique qui se veut élégante et simple, dans un style presque naïf. 

 

Quel message derrière ses œuvres ? 

Le travail de Kaï porte un regard acéré sur notre société. Il puise son inspiration dans la vie de tous les jours et détourne les grandes marques, critique notre société de consommation, pointe l’utilisation excessive des smartphones : autant de sujets issus de notre quotidien pour tenter d’éveiller nos consciences. S’il a la volonté de planter une graine dans nos esprits, dans l’idée de la faire germer, il n’en laisse pas moins la liberté au passant d’interpréter  librement son œuvre.

 

Pour lui, son rôle d’artiste est de ramener la beauté dans le monde en critiquant la société de manière amoureuse.

 

Kaï, (c) Kaï Aspire Art

 

Quelle est l'originalité de son travail ? 

Une des particularités de cet artiste est sa tendance à « importer la rue » dans ses créations : il n’hésite pas utiliser des matériaux de bâti pour réaliser ses œuvres, à l’exemple de ses plaques de ciments. Une autre caractéristique est son attention toute particulière pour l’encadrement de ses productions, exportant ainsi une esthétique plutôt     associée aux musées et galeries dans un environnement urbain.

 

Le parcours

Les 14 plaques posées dans la ville sont le fruit d’un travail récent. Elles mettent en scène un personnage anonyme, auquel il est aisé de s’identifier, dans différentes situations empreintes de contradictions que Kaï perçoit dans notre quotidien.

 

Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

1. L'Ecole Saint Exupéry, boulevard Daloz

 

Le savoir peut-il nous faire grandir sans le partage?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

2. Le square Robert Lassus

 

Et si nous arrêtions de tourner en rond?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

3. Le Jardin des Arts, avenue Saint Jean

 

Est-ce l'intention qui compte?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

4. La Maison des phares

 

N'est ce pas au pied du phare qu'il peut faire le plus noir?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

5. L'entrée du Jardin des phares

 

Tiraillé entre amour et argent, notre ami réussira-t-il à s'envoler? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

6. Le chemin des phares

 

Et si nous sortions des sentiers battus? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

7. Un banc sur l'avenue du Verger

 

Qui promène l'autre? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

8. Le bassin de l'avenue du Verger

 

La liberté a-t-elle aussi un prix? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

9. Le Kiosque, parc des pins

 

Sommes-nous pris au piège des nouvelles technologies? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

10. L'entrée du square Fernand Holuigue

 

L'amour est-il le plus beau des trésors?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

11. Avenue de la Paix, entrée du parc des pins

 

Le smartphone est-il le nouvel outil pour témoigner de notre actualité? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

12. Un banc du jardin d'Ypres

 

Cela ne vous rappelle-t-il pas un épisode de l'histoire contemporaine? 


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

13. L'aire de jeu du jardin d'Ypres

 

Quelle considération offrons-nous à la nature ?


Kaï, "Sans titre", 2016 - copyr. Kaï Aspire Art

 

14. La façade sud du musée, avenue du Château

 

Je consomme donc je suis?